• La fureur de vivre

    Résultat de recherche d'images pour "la fureur de vivre"

    Jim Stark est le petit nouveau au lycée. Un jeune homme accablé de problèmes familiaux et brimé par ses camarades mais qui n'aspire qu'à se faire une place parmi ses camarades. Entraîné malgré lui dans un défi de vitesse face à Buzz, chef d'un groupe un peu rebelle, ce dernier y perdra la vie. Suite à ce drame, Jim est entraîné dans une spirale de violence.

     

    aVoir-aLire.com : 

    Résultat de recherche d'images pour "render étoile"Résultat de recherche d'images pour "render étoile"Résultat de recherche d'images pour "render étoile"Résultat de recherche d'images pour "render étoile"Résultat de recherche d'images pour "render étoile" "Un chef-d'oeuvre intemporel et universel qui parle d'amour, d'amitié, de rébellion face à l'ordre établi, et d'idéalisme."

    Critikat.com : 

    Résultat de recherche d'images pour "render étoile"Résultat de recherche d'images pour "render étoile"Résultat de recherche d'images pour "render étoile"Résultat de recherche d'images pour "render étoile"Résultat de recherche d'images pour "render étoile" "Tout en s'inscrivant dans la tradition du classicisme hollywoodien, "La Fureur de Vivre" (...) n'est pas loin de la tragédie opératique."

    Cahiers du Cinéma : 

    Résultat de recherche d'images pour "render étoile"Résultat de recherche d'images pour "render étoile"Résultat de recherche d'images pour "render étoile"Résultat de recherche d'images pour "render étoile"Résultat de recherche d'images pour "render étoile" "Son rythme est celui du cœur : détendu et crispé, inquiet et confiant. Nicholas Ray est le cinéma comme Bach est la musique. Cahiers du cinéma 59, mai 56"

     

     

    Le pauvre petit, lui n’a personne, il n’a jamais eu personne.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :